ELECTRICITE

Avant tout travaux sur le circuit électrique, il est absolument nécessaire de couper le courant électrique du circuit sur lequel on travaille. Dans les anciennes installation, les protections ne permettant pas d'isoler un circuit spécifique, il est alors impératif de couper le courant au disjoncteur E.D.F.

 

LE CIRCUIT DE TERRE

LA PRISE DE TERRE

Dans les installations électriques, le circuit de mise à la terre est très important pour la sécurité des habitants de la maison et surtout pour celle des enfants.

Le circuit de terre commence par le contact avec la terre réelle. Ce contact est assuré par un piquet de terre. On le trouve de différentes longueurs, le choix de la longueur dépend du type de terrain où il est enfoncé. Pour un terrain lourd (argileux) on peut se contenter d'une longueur de 1m20, mais pour des terrains constitués de remblais, il faudra prendre une longueur supérieure de manière à augmenter la surface de contact.

Il est relié à la barette de coupure par un fil de cuivre nu d'une section de 25mm².

 

LA DISTRIBUTION DE LA TERRE DANS L'HABITATION

De la barette de coupure, on rejoint le tableau de répartition par un fil isolé vert/jaune de la même section que les fils d'alimentation E.D.F.

 À partir du tableau, on envoie un fil vert/jaune de 2,5 mm² vers toutes les masses métalliques de la salle de bain, y compris la huisserie et les bâtis de fenêtre s' ils sont métalliques ou en alliage.

Du tableau part aussi la liaison équipotentielle principale. C'est la ligne qui relie les tuyeaux d'arrivé d'eau et de gaz.

Sa section est 1/2 section des fils EDF. Pour un fil EDF de 16 mm², ( 16/2=8), comme il n'existe pas de fil de 8 mm², on passe à la section supérieure c'est à dire 10 mm².

Du tableau d'abonné partent tous les circuits. Ils comportent tous un fil de terre de la même section que le circuit correspondant.

 

 

LE TABLEAU D'ABONNE

 

Le TABLEAU ABONNE ou tableau de fusibles sert à séparer les différents circuits de la maison.

Il est constitué d'un support en plastique, sur lequel on pose des protection constituée de disjoncteurs ou de fusibles.

Il est préférable d'utiliser des disjoncteurs, car si un problème survient, il suffit de relever le levier de commande pour remettre le courant, alors qu'on n'a pas toujours le bon fusible sous la main.

On y trouve aussi une barette où sont branchés tous les fils de terre de la maison.

On alimente les disjoncteurs grâce à des peignes de contact et des bornes d'arrivée.

 

Il existe différents types de disjoncteurs et différents Ampèrages (puissance).

Le disjoncteur différentiel limite les surcharges de courant et assure la protection des personnes.

Le disjoncteur ne fait que limiter les surcharges de courant.

 

 

Pour assembler les éléments du tableau, suivre le dessin ci-dessous.

 

La différence entre les 2 dessins, est que le Disjoncteur Différentiel à ou non les bornes du dessus décalées.

Dans le cas de bornes décalées, on alimente par le dessous et on met les peignes directement sur les bornes du disjoncteur.

Les bornes du bas doivent être protégées par un cache bornes.

 

L'INSTALLATION ELECTRIQUE

 

 

LES DIFFERENTS CIRCUITS DE L'INSTALLATION

 

Les lignes spécialisées

Ce sont les lignes qui alimentent des prises où l'on branche des appareils bien précis. Ces circuits sont continus du tableau au points d'utilisation. PAS DE COUPURE EN COUR DE ROUTE.

circuit 32 A : pour le four ou la cuisinière électrique

circuit 20 A : pour le lave-linge

circuit 20 A : pour le sèche-linge

circuit 20 A : pour le lave-vaisselle

circuit 20 A : pour le chauffe-eau

 

Les lignes normales.

Ces lignes peuvent alimenter plusieurs points et peuvent donc être coupées.  On les regroupe dans des boites de dérivation.

circuit 16 A : pour les prises de courant normales

circuit 10 A : pour les circuits d'éclairage

circuit  2 A :  pour les circuits annexes ( sonnette, protection du circuit de commande EDF du chauffe-eau électrique, etc.).

 

QUELQUES RÈGLES À SUIVRE

Dans l'installation électrique, il y a 2 couleurs à respecter: le BLEU qui ne sert que pour le NEUTRE,
et le VERT/JAUNE qui est réservé au circuit de TERRE.

Dans les bornes des disjoncteurs, on ne peut mettre que deux fils au maximum.

La section des conducteurs correspond à la surface du fil de cuivre. Il existe des sections de fil qui correspondent à des puissances d'utilisation bien définies.

1,5 mm²  circuit d'éclairage, sonnette et tout ce qui ne demande pas une grande puissance.

2,5mm²  circuit prise de courant, prise normale, lave-linge, sèche-linge, circuit chauffe-eau.

6mm²     circuit cuisinière électrique

10mm²   alimentation jusqu'à 60 Ampères (12 KW)

16mm²   alimentation jusqu'à 90 Ampères (18 KW)

 

LE SIMPLE ALLUMAGE

Le simple allumage est l'installation d'éclairage la plus courante.

 

 

LE VA ET VIENT

Le va et vient permet d'allumer et d'éteindre de 2 endroits différents ( pièce avec 2 portes, couloir )

 

LE TELERUPTEUR

 

Le télérupteur permet d'allumer et d'éteindre de plusieurs endroits différents (utilisé surtout dans les couloirs ou les cages d'escalier ).

 

Le câblage au tableau

 

 

Le câblage des circuits

Tous les appareils, que ce soit les boutons poussoir ou les points d'éclairage, sont câblés en parallèle.

 

Il est possible de poser des boutons poussoir avec voyant, sans toutefois dépasser le nombre indiqué par le fabricant du télérupteur.

 

LES CIRCUITS PRISES DE COURANT

Dans chacun des circuits, on se limite à 5 prises pour appliquer la norme "PROMOTELEC"

On va de prises en prises.